Colloque : l’école du rire au larmes, soigner les souffrances scolaires

colloque

C’était un vendredi, à la maison de la chimie une journée comme j’en aimerais plus souvent. Les intervenants nous captivent par le récit de leurs expériences avec les ados. Quel que soit le sujet qui les concernent, tout est dans l’émotion. Comme le dit Philippe Jeammet : « la psychanalyse m’a beaucoup appris, les neurosciences aussi, mais mon expérience vient surtout de tous ces patients que j’ai rencontré et qui, avec le recul, m’ont le plus appris » « La seule voie possible finalement est de faire que ce que l’on fait à un sens. On ne peut pas maîtriser la vie, toutes les belles choses se terminent mais on peut être acteur de sa vie, on peut être soi, rencontrer, échanger et transmettre, car la vie est une co-construction ». Les plaintes concernant la scolarité d’un enfant ou d’un adolescent représentent désormais un motif fréquent de consultation chez les professionnels de santé. L’école doit accueillir tous les enfants quels que soient leurs difficultés, ce n’est pas simple. En a t’elle les moyens, humains et autres ? Selon les périodes de la vie, l’école peut, par ses demandes être source d’angoisses et révéler des symptômes. Comment les parents, les enseignants peuvent-ils trouver les ressources pour aider l’enfants ? Des réponses difficiles à trouver mais participer à ces colloques nous permet d’être un peu plus près de ceux qui peuvent vous aider.

Publié le 24 mars 2015 | | Laissez vos commentaires

Classés dans : ,

Laisser un commentaire