La meilleure éducation, c’est le bonheur !

bonheurJe me trouvais la semaine dernière dans le TGV Paris-Nice. Quand passion et travail se mélangent, c’est formidable ! Les questions des parents et des ados remplissent mes journées avec beaucoup de plaisir et créent toujours l’envie d’aller plus loin, pour vous accompagner.

Quel lien entre TGV et questions de parents ? Celui du TGV magazine où je découvre une homme talentueux (qui, ma foi, ne me laisse pas indifférente 🙂 ) il s’agit de l’interview de François Cluzet : le talent et l’envie

Inspiré par Don Quichotte, de notre regretté Jacques Brel, il nous explique combien il a eu envie depuis 40 ans et nous donne envie : « Ce qui me passionne, c’est le collectif, je suis un interprète et je prête mon intérieur.

Chacun d’entre nous est apte à prêter, à transmettre son savoir mais aussi ses talents, et pourquoi pas ses défauts ? » Il reprend : « ce sont nos défauts qui dévoilent nos vérités. » Mettre ses défauts en valeur, voilà un programme intéressant, ce n’est pas un nouveau concept, c’est simplement une manière d’éviter en permanence de lutter pour les corriger. Et si vous mettiez les défauts de vos enfants en valeur ?

Face à l’échec il répond : « Cela ne m’a pas gêné d’échouer, je me disais qu‘un jour j’y arriverais. Le cheminement est délicat, on ne comprend pas toujours pourquoi l’autre est retenu et pas vous, mais cela fait partie de l’endurcissement nécessaire ». « Garder l’espoir, garder la flamme, garder confiance en soi et cultiver son être car nous sommes notre plus grande richesse. » Et vous parents quelle est votre richesse

Il cite Bourdelle : C’est bien d’être, mais l’important est de devenir. « L’idée de progresser jusqu’au dernier souffle me plait bien en espérant être dans la bonne direction. J’aimerais avoir de bonnes idées jusqu’à la fin et me remettre en question ».

Et il termine sur une phrase que j’adooore ! « Il est plus facile d’être un bon père quand on est heureux, Un jour mon fils m’a dit que j’étais un père génial, je ne pouvais pas y croire, il n’y a pas de génie dans la paternité, elle n’est que défauts et erreurs, je pense aujourd’hui que la meilleure éducation, c’est le bonheur.

Montrez leur, dans cette vie difficile, avec le chômage cette injustice sociale, cette précarité, cette violence que vous êtes heureux »

Et je rajouterai avec eux en prenant vos billets pour le film Vice-versa !

Alors même s’ils ne sont pas dans la filière que vous vouliez, s’ils doivent redoubler ou s’il est évident qu’ils vont rater leur bac, si vous pensez qu’ils vont surtout allonger la liste des chômeurs en raison de leur procrastination, luttez et ne perdez pas espoir. Dites vous que les erreurs construisent et qu’ils seront plus forts avec votre soutien. Avoir le soutien de ses parents n’empêche pas que vous avez le droit d’être mécontent ! Et vous pouvez le dire : le résultat n’est pas celui que je, que tu souhaitais. L’important aujourd’hui est que tu cherches à avoir un regard réaliste sur ce qui s’est passé pour construire demain. De mon point de vue, tu as fait des erreurs, c’est de ton âge, mais je t’invite à t’y attarder, à les regarder, car cela te rendra plus fort et te donnera les clés pour te connaître mieux. Si tu as besoin d’aide pour y voir plus clair, je suis là.

Et pour un coup de main, nous sommes là, aussi 🙂 Merci à tous ces ceux qui nous ont fait confiance cette année, parents, associations, nous avons beaucoup appris aussi de vous et nous passerons nos savoirs aux suivants !

Publié le 24 juin 2015 | | Laissez vos commentaires

Classés dans : ,

Laisser un commentaire