Le mouv’ des parents : Considérer les parents comme un maillon essentiel

ceseNous prônons depuis le début de l’existence de l’association, l’importance de l’apport des parents au sein de l’école.  Aujourd’hui  le conseil économique et social répond à nos attentes en publiant, le jeudi 28 mai 2015, au journal officiel un avis intitulé l’école de la réussite pour tous. ici Quelques phrases extraites pour les parents pressés : « En reconnaissant les parents comme premiers éducateurs de leurs enfants par le développement de la présence de tous les parents, sans aucune exclusion, dans les écoles et les collèges dans des moments formels ou informels et en cherchant les modalités les plus appropriées à la venue des parents qui ont le plus de mal à entrer dans l’école ; en multipliant les espaces parents dans les écoles et collèges, chaque espace étant animé par une personne extérieure au corps enseignant ; en permettant aux parents délégués de bénéficier d’une formation et en réfléchissant avec les partenaires sociaux à la création d’un statut de délégué de parents. Principal, enseignants et parents autour d’un thé, car en associant les parents tous les enfants peuvent réussir Ces relations entretenues avec les parents ont deux finalités. D’abord, éviter aux enfants ce que des psychologues ou sociologues appellent les conflits de loyauté, que l’on peut résumer ainsi en se plaçant du point de vue de l’enfant : si je suis fidèle . ce que pensent mes parents, je trahis l’école mais si je suis fidèle . ce que demande l’école, je trahis mes parents. Certains sociologues parlent de . double solitude .. Bernard Lahire dit que pour certains enfants qui arrivent . l’école, ce qui se passe dans la famille n’intéresse personne et lorsqu’ils arrivent dans leur famille, ce qui se passe . l’école n’intéresse personne. Ils promènent leur double solitude d’un milieu . l’autre alors que dans d’autres familles, la fluidité est totale. L’autre idée, qui me semble extrêmement importante, c’est rassurer tous les parents sur le fait qu’ils sont des parents compétents. Même s’ils ne savent pas lire le français, même s’ils n’ont pas réussi . l’école, ils peuvent tous faire des choses positives pour leur enfant.  » Je vous invite à lire toute cette étude et particulièrement ce qui concerne la médicalisation de l’orientation. J’espère qu’en cette fin d’année, grâce à ces articles écrits pour vous, vous viendrez rejoindre le mouv’ des parents que nous començons ici. Ce mouv’ des parents prônent le dialogue avec les ados, avec l’école et l’entreprise. Vous avez tous des compétences, venez accompagner nos ados vers un avenir plus joyeux que celui qu’ils côtoient aujourd’hui. Au plaisir de vous retrouver en septembre pour nos articles, mais par mail et téléphone pour tout renseignement complémentaire Merci pour eux

Publié le 24 juin 2015 | | Laissez vos commentaires

Classés dans : ,

Laisser un commentaire