Repenser l’école et la scolarité ?

être heureux à l'école

Être heureux à l’école, est-ce possible ou faut-il repenser la scolarité ?

Il existe à ce jour de multiples conseils d’experts concernant la scolarité des petits. Des plus médiatiques aux plus discrets, tous disent la même chose : Notre méthode d’enseignement est stressante, les profs comme les élèves ne sont pas au top de leurs performances. Notre relation à l’enseignant est curieuse. J’ai eu la chance de rencontrer, un professeur d’anglais dans une école internationale, cet été, son verdict est sans appel : les élèves français mettent une distance très grande entre l’équipe enseignante et eux, ils peuvent en avoir peur ou les admirer mais ne s’en servent que très rarement comme allié.

La question qui se pose aujourd’hui est de savoir si effectivement il est possible d’être heureux et épanoui à l’école. En maternelle c’est plus évident, car les enfants sont encore dans la découverte du monde avec le pourquoi et le comment. En primaire, cela se gâte, les écarts se creusent entre les élèves. Au collège et au lycée, le collège unique et le socle commun ne sont bien souvent qu’un leurre. Conjugué aux inégalités sociales, ou culturelles, les résultats dans une classe peuvent être très disparates. Le pire et le plus dramatique, est que la scolarité est vécu le plus souvent comme une obligation, une contrainte, une nécessité pour l’avenir, que ce soit pour les ados comme pour les parents. Seuls le vivre ensemble, avec les copains peut-être une plus value, mais c’est loin d’être une généralité !

Que l’on soit parent, ado ou prof, c’est loin d’être le kiff, comme dirait la psychologue Audrey Akoun.

Il est donc important pour Quokka de vous donner les clés pour re-visiter la scolarité de votre ado, et re-penser l’école. Plus simplement de la penser tout court. Ce qui manque aujourd’hui, est de donner un sens à l’école. C’est pour cette raison que nous avons signé le manifeste du bonheur à l’école.

A quoi ça sert l’école ?

À obéir ou à réfléchir ? À fuir ou à affronter ? À découvrir ou à rejeter ? Le lieu même d’école doit-il être réservé aux seuls élèves et /ou ouvert aux adultes épris de connaissances ?

Aujourd’hui, grâce à nos ateliers de l’année, nous allons vous offrir, à vous parents, l’opportunité d’être mieux armés pour accompagner vos ados, d’être des citoyens acteurs de la scolarité de vos enfants. Repenser l’école pour en faire un lieu de recherche, de curiosité, de transmission, de partage, de plaisir.

De nombreuses écoles alternatives fleurissent partout en France, est-ce de cette façon que l’école doit changer ? Peut-être est-ce la seule, mais notre vision est qu’il est également possible de faire bouger l’école de l’intérieur, si nous sommes tous à l’unisson pour la faire évoluer. Les méthodes et les idées sont non seulement connues mais déjà utilisées à l’étranger, au Canada notamment. Il ne s’agit pas d’un programme de parti politique, mais d’une prise de conscience que nous pouvons agir ensemble pour que nos enfants aient un avenir plus serein et souriant.

Le premier cycle, ce premier trimestre, pour vous, pour votre ado, s’intitule : à  la recherche du bonheur : il permet de regarder en face, les croyances, les freins, les difficultés, les opportunités, les rêves de la scolarité. Vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire aux ateliers.

Le deuxième cycle, à partir de janvier, porte sur l’orientation. Pour vous, votre ado : de quoi sera fait l’avenir professionnel ? Sur quelles bases, quelle transmission ? Quels rêves ? Quelles connaissances ? APB est-il un système d’aide ou de sélection ?

Le dernier cycle, à partir de mars, portera sur le parcours choisi, les outils, les personnes, les ressources aidantes pour optimiser le parcours et le rendre attractif.

Quokka espère cette nouvelle année scolaire, lumineuse, réparatrice, fondatrice, et pleine de sens !

 

Publié le 4 septembre 2016 | |

Classés dans : ,

Les commentaires sont fermés.