Laisse-moi tranquille ! L’orientation consciente (en toute sécurité)

laisse moi tranquille

Quel titre pour un atelier, me direz-vous ? Ca ne fait pas sérieux ! et pourtant ? C’est VRAI de VRAI ! Soyons clairs : Que nous disent les ados, quand nous les rencontrons ? :

  • Ma mère est toujours derrière moi, j’en ai marre, je ne peux plus respirer, Mon père râle tout le temps, Ils disent que je ne travaille pas assez mais j’ai bien le droit de faire autre chose, quand même ! Vraiment ils ne me font pas confiance
  • Au lycée je suis très moyen, je ne pourrais jamais accéder aux prépas, j’aurai pas le choix, ce sera la fac, alors j’ai rien à faire de plus.
  • De toute façon j’ai trop de travail, pas le temps de m’orienter
  • M’orienter ça ne m’intéresse pas, j’ai pas envie d’aller dans une voie plus qu’une autre, j’ai envie d’être heureux, c’est tout !
  • J’ai le temps de voir, là j’ai des DST toute la semaine.

Que nous disent les parents ? La même chose, mais dans un autre ordre, et surtout, J’AI ENVIE QU’IL SOIT HEUREUX ! QU’IL AIT UNE PLACE, SA PLACE AU SEIN DE LA SOCIETE Bref, tout le monde est d’accord pour dire que les jeunes sont sympas*, pour la plupart, que la vie est difficile, qu’il faut travailler, qu’ils ne se rendent pas compte, qu’il n’y a pas de miracle, qu’il n’y a pas le temps, et surtout, surtout … J’AI PEUR ! JE PEUX PAS LE LACHER, SINON… SINON QUOI ? Quels risques prenez-vous si vous le lâchez ? Pour éviter la cata, comme vous le dîtes, Quokka vous propose un atelier pour le lâcher en toute sécurité : 1ère rencontre parents-ados-quokka dans un café, en toute convivialité – L’état des lieux, scolaire et émotionnel – Vos objectifs, les siens 2e, 3e, 4e rencontres ado-quokka : On largue les amarres !!! Chuuuut, c’est secret… il rit …il s’étonne…il se pose des questions…il joue…il découvre…tiens, pourquoi pas ? il construit…Et surtout…il ressent…et enfin, il trouve de l’énergie…il a envie et…il OSE OUI ! Il OSE, à chaque fois, c’est le même miracle, il est OK pour présenter son projet à ses parents. Il ose dire JE VEUX, parce qu’il y croit parce qu’il a trouver un sens, le sien, mais aussi le vôtre, car il a entendu votre demande qui lui a servi de cadre. 5e (et dernière ou presque) rencontre : Voilà, c’est fini, vous écoutez, ah oui, c’est pas mal, hein ? pourquoi pas ? Mais bon, est-ce qu’on peut LUI FAIRE CONFIANCE ? La question qui tue… Mais nous (l’ado et Quokka) on a anticipé la question (pas bête hein ?), alors on sait quoi répondre (héhé !) et s’il y a un couac, on travaille une séance de plus pour voir ce qui a cloché, sur la com entre les parents et les ados, et hop tout le monde repart avec le sourire pour que AVENIR RIME AVEC PLAISIR !   *Pour les ados pas sympas on a un autre truc, on cherche le pourquoi du comment, ou bien on le chatouille avec les mots,  et souvent il est content d’une main tendue. Au cas où ça marche pas et que notre humour tombe à plat, alors on a des adresses de pros à vous proposer

Publié le 24 mars 2015 | | Laissez vos commentaires

Classés dans : ,

Laisser un commentaire